Journal de bord : Transport de provisions

Aller en bas

Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Dim 8 Mar 2015 - 0:17

Jour 1 : Début du voyage

Suite à la missive d'Elfhelm indiquant que le Rohan avait besoin de vivres, les volontaires de l'éored purent se mettre en route pour leur terre natale dès que le froid de l'hiver eut cédé sa place aux redoux du printemps. C'est un chariot lourdement chargé et une dizaine de Rohirrim, hommes femmes et enfants, qui se mirent en route dès l'aube, partant dans un premier temps vers les Terres solitaires.

L'idée de revenir au pays après tant de temps passé au loin en réjouit plus d'un, poussant même les plus heureux, en l’occurrence l'otherane, à pousser la chansonnette pour divertir ses compagnons de route. Grand mal lui en prit, car,  qu'il en soit responsable ou non ( en tout cas lui en est persuadé), le temps qui à leur départ était clément se transforma très vite en orage violent. Si bien qu'une fois atteinte la Trouée des Troll, la caravane préféra s’arrêter, afin de laisser la tempête passer. 

Se fut alors l'occasion d'une petite partie de dés et d'un casse croute bien mérité. Ils reprirent la route une fois l'ondée passé, et commença alors un très long périples dans les terres sauvages, traversant la forêt de la Trouée des trolls avant de franchir le gué du Bruinen, puis traverser les vastes plaines d'Eregion avant d'arriver devant les imposantes montagnes et le passage du col du Robicorn ... Il va sans dire que cela leur prit plusieurs jours.

Présentant que tout cela avait représenté la partie la plus facile de leur voyage, le thane fit monter le camp dans la montage afin que tous prennent un repos bien mérité, car dès le lendemain, les choses se corseraient. Enfin, cela n'attendit même pas le lendemain, car Elornh et Demelros eurent la bonne idée de rencontrer un Troll qu'ils envoyèrent dans le vide. Il n'y avait plus qu'a espérer que la troupe parviendrait a se débarrasser des futurs dangers du voyage avec autant de facilité. 


[ Suite du voyage Dimanche 8 à 21h ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Lun 9 Mar 2015 - 16:18

Jour 2 : Rencontre sur la route

Près d'une semaine après avoir quitté les montagnes, dont la traversée fut éprouvante autant au niveau du froid que pour la maniabilité du chariot, le groupe arriva enfin à la frontière du Rohan, pour le plus grand bonheur de plus d'un.

Le voyage allait bientôt toucher à sa fin, mais avant cela, le groupe dû s’arrêter pour trouver des vivres pour les chevaux, car les réserves emmenées pour le voyage touchaient à leur fin. C'est ainsi qu'ils s'arrêtèrent devant une petite ferme non loin de Cliving, où un jeune homme du nom d'Elgeld  les accueillit et leur fournit ce qu'ils recherchaient.

Tout en discutant avec le jeune homme, il apparu que ce dernier avait comme rêve de renoncer à son rôle de garçon de ferme pour prendre les armes. Chose malheureusement peu facile du fait qu'il soit le seul fils de la maison, et que la ferme avait besoin de lui. Après discussion, le thane proposa alors d’engager le jeune Elgeld comme écuyer, répondant ainsi à son désir de prendre les armes, tout en lui permettant d'employer une aide pour sa ferme.

Le Thane, l'otherane et le jeune homme firent alors un rapide détour par Cliving afin d’arranger l'affaire avec le père de ce dernier, puis ils rejoignirent le reste de la compagnie. Elgeld prêta alors serment devant le Thane et ses frères de lance, puis après les accolades d'usages, le groupe repris la route en direction du Gouffre de Helm. 

[ Suite Lundi à 21h30]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Lun 9 Mar 2015 - 23:34

Jour 3 : L'arrivée


L'Eored arriva enfin au bout de son voyage quand apparurent devant elle les murs imposants de Fort le Cor. Soufflant, les Rohirrim exilés furent alors libres de se reposer pendant que le chariot de vivres était mené aux réserves du Gouffre pour y faire le tri de ce qui y resterait, et ce qui partirait pour Wychbold.


Ce après quoi, le Thane rassembla les Rohirrim partis vaquer à leurs occupations pour leur offrir un verre à la taverne et faire le point sur la situation : Le voyage s'était très bien passé. De plus, ils avaient de l'avance et gagné un nouveau frère. Que demander de plus? Désormais, ils devaient attendre les consignes d'Elfhelm.


Ces dernières ne mirent pas longtemps à arriver, car le Thane et sa suite furent bientôt conviés à rencontrer le seigneur Elfhelm dans la grande salle du Gouffre. Ce dernier était, entre autre, accompagné par Guenewald Aldyth, Thane de Westcomb, dont les troupes œuvraient depuis un moment à la défense du Fort.


Elfhelm s'avoua satisfait de la tâche accomplie par l'eored et des provisions rapportées. Cependant, à la demande d'Ekhenor , concernant la possibilité pour l'eored de restée au Rohan, Elfhelm opposa toujours le même refus, prétendant que la mission de l'Eored en Eriador, bien qu'ingrate, avait toujours lieu d'être. Il autorisa cependant l'Eored à s'attarder un moment, le temps pour Ekhenor de régler ses affaires de thane à Wychbold, et pour l'Eored de participer à un plan d'attaque envers les Dunlending imaginé par Guenewald. Ce dernier prétendant que comme l'hiver fut aussi rude pour les rohirrim que pour les hommes de Dun, le moment était idéal pour une attaque rapide et discrète par un petit groupe armé. D'autant plus que des rumeurs de dissensions entre les clans dunlending se faisaient entendre : les dunlending se battraient apparemment entre eux. Une telle nouvelle se devait d'être exploitée.


Une fois ces affaires réglées, Ekhenor tint à présenter chacun de ses hommes à Elfhelm : un véritable honneur, afin de les récompenser du travail et des sacrifices accomplis. Tous y passèrent : Ewaldh qui cru bien rougir devant les compliments de son père, Naetdhyl qui gagna le respect des hommes par son nombre incalculable de victimes orques, Elornh qui re-prêta serment de défendre la Marche devant Elfhelm lui-même, Elgeld tout timide qui ne su pas où se mettre, et enfin Eofwyn le retardataire qui paru sans doute le plus confiant de tous mis à part le Thane face au seigneur de la Marche. Elfhelm ne manqua pas de les remercier au nom du Roi pour les sacrifices effectués et de leur rappeler la grandeur et l'importance de leur mission.


Après cette entrevue (très impressionnante pour certain) , Ekhenor retint ses hommes quelques minutes encore, le temps d'officialiser Elornh en tant que Frère de lance, en récompense des grands progrès effectués. Il indiqua également aux volontaires pour le suivre à Wychbold que le depart se ferait dès le lendemain. Ce après quoi, la troupe se sépara pour retourner à ses occupations.

[ HRP : Suite Mardi à 21h.

Rappel.  Ce journal de bord est ouvert à tous : chacun est libre d'y inscrire son récit de voyage, la façon dont il le perçoit, etc, faites vous plaisir ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Mar 10 Mar 2015 - 23:04

Jour 4 : Wychbold


Les volontaires pour accompagner le thane à Wychbold furent appeler à se rassembler à l'aube devant la porte du Gouffre. Le voyage jusqu'au petit village de l'Estemnet dura trois jours et se déroula dans une bonne ambiance. Le Thane dispensa à ses troupes quelques petits entrainements en chemin, et aucun chanteur ne fit tomber la pluie.


Arrivée sur place, l'annonce de l'arrivée du thane assembla une foule joyeuse sur le chemin, tous saluant et s'inclinant devant leur seigneur enfin de retour. Les arrivants furent accueillit officiellement par le conseiller Aelfwaerd qui leur souhaita la bienvenue. Ekhenor profita du rassemblement de la foule pour faire un petit discours à son peuple, expliquant que son retour était encore une fois que temporaire, malheureusement, mais qu'il allait nommer deux conseillers de plus parmi le peuple pour l'aider à effectuer au mieux son travail de thane.


Ce après quoi, les voyageurs fatigués furent invités à venir se restaurer dans le Hall. A la grande table du thane, forcement., au grand damne d'Ehlraen qui sembla avoir bien du mal à d'habitué à son statut de Thanette du coin.


C'est alors qu'Aelfwaerd amena, à la demande du thane, un prisonnier enchainé et à l'air peu sympa devant la table où les voyageurs se sustentaient. Cet homme n'était autre que Hiccup, père d'Hicfred, plus connu par l'Eored sous le nom de Harrl, le traitre qui s'en était prit au Thane en manquant de tuer l'otherane au passage.


L'homme cracha son mépris à l'intention de ce thane qu'il ne reconnaissait pas comme tel, à l'instar de son défunt fils. En retour, Ekhenor l'accusa des crimes de son fils. Pour ses insultes envers le thane, son père et ses ancêtres, Ekhenor condamna le fauteur de trouble à l'exil. Mais Hiccup ne l'entendit pas de cette oreille , et demanda un duel judiciaire que Ekhenor accepta. Duel à mort, le lendemain à la mi journée. Ce qui, bien sûr, ne fut pas du tout pour plaire à sa femme .

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Wynd

Message  Naetdhyl le Mer 11 Mar 2015 - 15:31

Wynd:
*hume les différentes odeurs* sueurs, viandes fraîches que je ne peux pas manger et poussières. *regarde vers le la boite en bois* Dommage que je ne puisse me reposer dedans.

Pattes engourdies. Les maîtres vont ils encore me faire courir longtemps? *regarde vers Naet, Ewaldh et la petite chose avec qui il faut être gentil* Ils veulent pas s’arrêter.
*Secoue sa tête* Qu’est-ce? Pourquoi le maître crie t’il de façon bizarre? Pourquoi le ciel devient noir? Le maître commande au temps? On va faire une pause?
*Regarde autour de lui et entend des cris* les 2 pattes avec qui il faut être aussi gentil ne semblent pas ravi *hume l’air et couche les oreilles* odeur de pluie et d’orage. Oui, le maître commande au temps. Mais pourquoi veut il que l’eau tombe du ciel? Il faisait beau.
Ha, le grand au pelage noir va vers un endroit couvert. Vont-ils s’arrêter, reposer leur chaires fraîches que je ne peux pas manger?
*Regardes les hommes s’affairer* Une pause, enfin. Je vais pouvoir reposer mes pauvres petites pattes sous la boite en bois et qui sait, peut être monter dedans discrètement.

La pluie fait rage dehors

Personne ne m’a vu monter dans la boite en bois qui roule... bien. Trouver une place, au chaud, pour sécher le pelage et enlever un peu la poussière qui gratte. Reposer mes pattes aussi. Penser à chasser après ou à voler ce petit bout de saucisse qui traîne... Personne ne le verra. Le grand au pelage noir s’est bien servi lui, pourquoi pas moi *attrape le petit bout de saucisse, le mâchouille tranquillement*

Reprise du voyage
Personne n’a remarqué que j’étais dans la boite en bois qui roule. Que les deux pattes sont bêtes. Mais faisons attention tout de même... *regarde les louveteaux du grand au pelage noir* vite, sous une protection de laine.

Dans les montagnes

*gonfle son pelage* brr *hume l’air* froid, humide, gros machins blancs qui tombent... pas bon ça.
Les deux pattes continuent de monter vers le pic tout blanc. Pourquoi? Un bon loup ne ferait ça que pour chasser. Ils m'emmènent à la chasse? *hume l’air* pas d’odeur de bonnes viandes. Juste viandes pourries. Les deux pattes sont pas sain dans leur tête. *regarde vers les maîtres* Et ils les suivent? Pourquoi? En plus, il fait de plus en plus froid là-bas

Plus tard


*Les regarde monter la laine verte sur des branches* mais que font ils? Dormir ici? Non, il faut descendre. Meilleur en bas.La chaire fraîche que je ne peux pas manger va geler. En plus, ya rien de bon à se mettre sous les crocs ici.
*Redescend* Toujours tout faire par soi-même. On va leur montrer comment faire et... hooooo, un grande oreille, au pelage doux et à l’oeil vif. Vite et silencieusement! *se met en position de chasse et avance doucement vers la proie* Eeeeeet... je t’ai! Enfin de la viande fraîche, chaude, pas trop maigre, mais pas trop grasse non plus. *secoue sa proie et entend un petit crac* ha, ça y est, il ne bougera plus. Vite, une place à l'abri des autres. *se met à manger consciencieusement le lapin des neiges* huuumm... bon, chaud, ça rempli le ventre. Bon rapporter un petit cadeau aux maîtres. J’aurai peut-être une gratouille derrière l’oreille qui fait du bien.

Au Rohan

*regarde ses maîtres* On va chasser loin. Mais pourquoi? Y’a aussi de la bonne viande chez nous!
Heureusement, il fait beau ici. De l’herbe douce sous les pattes. Dommage que je ne peux plus aller dans la boite en bois qui roule. Vilain louveteau! Pourquoi il a fallut que tu cries. La deux pattes couleur paille a crié! Faudra que je m’occupe des cuisses juteuses du louveteau. On respecte les aînés dans la meute, on ne les dénonce pas! Vilain, mal éduqué!
Et les maîtres riaient. PEUH, ils ne prennent même pas ma défense...

A la ferme
*renifle l’air* de...de la viande à plume? *se relèche les babines* j’en ferai bien mon quatre heures. *s’approche d’une poule, qui fuit en le voyant* zut... pas aujourd’hui que j’en attraperais un. Je me contenterai de lapins.
*regarde vers les hommes* Les deux pattes discutent et discutent encore. Ils ne font que ça. Les proies vous entendent. Vous n’êtes pas discret. Il faut tout leur dire...  

Fort-le-Cor

*ouvre grand les yeux* les deux pattes vont dans cette boite de pierres? Mais c’est pas bon pour la chasse ça.
*hume l’air* sueur, sel, sang, peur, fatigue, fureur... bizarre. Et les deux pattes en boites de fer me regardent bizarrement. Vite, près des maîtres, rester près des maîtres. Haaa, maîtresse m’appelle en plus. Gentille maîtresse.
avatar
Naetdhyl
Lance
Lance

Messages : 450
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 30
Localisation : IRL: Belgique IG: 3, Rue de la fontaine. Les fermes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Elornh le Mer 11 Mar 2015 - 18:12

Alors que l'eored mené par Ekhenor partit pour Wychbold, Elornh lui avait décidé de rester sur place au gouffre pour réglé quelques soucis

Dés le départ de l'éored, il se rendis a Grimslade la où vivait son oncle Eoldrim un cavalier de l'Eored de l'Ouestfolde dirigé par Erkenbrand.

Lors de l'heure rencontre au gouffre de Helm. Eoldrim annonça une terrible nouvelle a Elornh concernant Erah, son Ex compagne. Elle était tombé malade, une maladie dites incurable. La maladie fut donc mortel et le nouveau compagnon de cette dernière qui était bouleversé ne pu prendre en charge Elihya.

Elornh restait calme et semblé ne ressentir aucune émotions aux dires de son Oncle. Il demanda juste où était sa fille.

Il dit par la suite qu'il se chargerait d'elle maintenant, et sans laissé le temps a son oncle de répliquer il se justifia tout de suite.

Il affirma qu'il serait un très bon père et trouva les bon mots qui montrèrent tout de suite a son Oncle qu'il était prêt. Etait-ce le meilleur choix pour Elihya ? Pour Elornh en tout cas sa l'était, il répétait sans cesse qu'aucun enfant ne devrait grandir sans au moins l'un de ses parents a ses cotés.

Son Oncle l'a donc acceuilli cher lui où il a retrouver sa fille. Ce fut un moment nostalgique pour Elornh et Elihya car la pauvre petit fille était très malheureuse depuis quelques temps et revoir son papa chérie... Que demander de plus ?

Et puis pour Elornh, Elihya et la seule preuve pour lui qu'avant sa remise en question, il avait accompli de bonne chose et c'est pour lui la seule famille qui lui reste, Il est attacher a elle plus que tout.. vraiment tout.

Après se beau moment rempli de joie de réconfort et d'amour, il était temps de parlé de chose plus sérieuse.
Elornh n'était pas resté aux gouffres seulement pour retrouvés sa fille. Il devait aider son Oncle en commençant la Tâches confiés par Elfhelm qui était de repoussé les lignes ennemies qui progressait sur leurs terres.

Elornh alla alors donné un coup de main a l'eored dont son oncle faisait parti et sa jusqu'à le retour des siens.

Elornh
Recrue
Recrue

Messages : 35
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 23
Localisation : 2 Rue longue, les Fermes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Jeu 12 Mar 2015 - 15:39

Jour 5 : Le duel


L'ambiance était tendue le matin du duel judiciaire devant opposer Ekhenor à Hiccup. Le thane invita ses frères de lance a manger un morceau avec lui avant le combat, mais l'appetit manquait, et les mines d'enterrements étaient au rendez-vous.

L'heure du duel arriva rapidement, et Ekhenor, après avoir passé quelques minutes avec sa femme, se rendit au lieu où devait avoir lieu le combat, vêtue seulement d'une tunique. Son adversaire fut amené à son tour sur la place, sans beaucoup plus de protections sur lui. Tous deux furent équipés d'un bouclier et d'une hache, et après un appel aux ancêtres, le duel commença. 

Les lances de l'Eored étaient pourtant anxieuses et redoutaient que d'éventuels sympathisants à la cause d'Hiccup se cachent parmi la foule et viennent causer du grabuge pendant le duel. C'est pourquoi Elornh et Elgeld se fondirent dans la foule afin de surveiller tout éventuel mouvement louche. Demelros pour sa part était trop occupé à servir de soutient à Ehlraen qui regardait le duel avec un air aussi pâle qu'une pierre tombale, manquant de partir en syncope.

Mais tout est bien qui fini bien, et à l'instar de son fils, Hiccup perdit la vie ( et sa tête surtout ) sous la lame d'Ekhenor. La foule acclama le vainqueur et vint le saluer avec joie. Une fois l'euphorie passée, Ekhenor invité ses lances à aller boire un coup pour fêter cette victoire.


( Suite Jeudi à  21h, où, on sait pas...peut être Wychbold, peut être pas, allez savoir...)

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Wynd

Message  Naetdhyl le Sam 14 Mar 2015 - 15:01

Fort-le-Cor

Plusieurs deux pattes sont partis. Le grand au pelage noir et celle au pelage blond et qui hurle. Les louveteaux aussi.  Ils sont parti avec la boite en bois qui roule. Pourquoi? La chasse n’est pas bonne ici? Ils abandonnent les maîtres ici? Heureusement que je suis là pour veiller sur eux. Bande de vilain! Ils font hontes à la meute.
*hume l’air* pouah, une odeur de pas frais, de pourri, de peur, de sueur. *regarde autour de lui* Et rien à mangé avec tout ça. Même pas un petit lapin bien tendre.

Plus tard

Les deux pattes sont méchants ici. Ceux avec les boites en fer me jettent des cailloux et ceux qui ont des couvertures de laine hurlent en me voyant.  *Évite un caillou et voit sa maîtresse s’interposer* heureusement que maîtresse est là. Gentille maîtresse. Elle fait honneur à la meute en protégeant les loups.

*Suit Naet* ha? elle fait le tour *soupire* elle ne va pas me donner à manger? *vient renifler ses poches* ha non, elle n’a rien. Juste une odeur de viandes fraîches mais qu’on ne peut pas manger. D’ailleurs, elle retourne vers l’un d’entre eux. *regarde un tas de paille* pas doux, poussiéreux, mais pas dur comme le sol. Parfait pour roupiller *s’endort*

Une demi heure plus tard

Maîtresse a fini avec la viande fraîche que je ne peux pas manger. *se retourne* ah... un deux pattes avec qui il faut être gentil. *entend un long sifflement et se redresse. Il se secoue une bonne fois* Rien de mieux pour enlever une partie de la poussière: se secouer. *Approche doucement* Gentille maîtresse. Elle fait toujours des gratouilles là où ça gratte. *tend son cou* hoo oui, à cet endroit. Hmm, continue *ferme les yeux et profite des gratouilles*


A la recherche du maître perdu

*Regarde son maître* que fait-il? Il boit un truc bizarre. C’est pas de l’eau, c’est avec du miel et autre chose. Pas bon, fermenté, poison. Et il le boit quand même. Il est bizarre et maîtresse aussi. *couche les oreilles* le maître commence à commander au ciel. Il crie de manière bizarre et des deux pattes crient aussi. Ils sont pas bien. *se met à hurler* haa? Fini? Pourquoi ils me regardent bizarrement ? Et pourquoi mes maîtres rient-ils?
avatar
Naetdhyl
Lance
Lance

Messages : 450
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 30
Localisation : IRL: Belgique IG: 3, Rue de la fontaine. Les fermes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Sam 14 Mar 2015 - 19:00

[ Note importante : Dans le but de conserver la chronologie du journal de bord et la compréhension de la campagne, aucun rapport ne sera plus posté tant que le compte rendu d'Ekhenor du jeudi 12 n'aura pas été fait. Merci de votre compréhension ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ekhenor le Dim 15 Mar 2015 - 10:25

Jour 6

Cela faisait maintenant un peu plus d'une semaine que le Thane, son épouse ainsi que quelques membres de l'éored étaient arrivés à Wychbold. Ehlraen et Ekhenor étaient souvent très occupés par leur devoir de seigneur: il n'était pas rare de les voir sortir du hall pour aider à régler un litige, comme par exemple avec deux fermiers où leur dispute (une histoire de veau abattu par l'autre dans ses terres) risquait de mener à la rixe. Ekhenor s'occupait généralement de ses affaires là car le problème de son épouse est de croire que tendre un bol de fraises aux gens qui se disputent est la meilleure solution. En parlant d'Ehlraen justement, elle était partie en croisade contre ses pires ennemis: le désordre et le manque d'organisation. Au delà du fait que le hall n'a jamais semblé aussi bien rangé depuis une vingtaine d'années, elle a surtout contribué à éviter le gaspillage des ressources, ce qui était visiblement courant dans le village du Thane (heureusement pour les villageois, elle n'a pas le temps de leur tirer l'oreille à tous).

Cependant, si le Thane et sa Dame avaient beaucoup d'occupations, ce n'était pas le cas des membres de l'éored. Bien sûr, ils ont passé leur temps a s'entrainer, mais après ça, que faire ? Ekhenor n'avait pas vraiment le temps de s'occuper d'eux, et à part les préparatifs pour retourner au Gouffre, il n'y avait pas grand chose a se mettre sous la dent. De ce fait, quand Ekhenor a eu enfin un peu de temps libre et a proposé aux maegas un entrainement, ça a été pour certains la goutte d'hydromel qui fait déborder la choppe, ce qu'à bien fait comprendre Elornh. Autant dire que l'ambiance n'était pas au beau fixe: la perspective d'aller combattre à Dun avait éveillé l'esprit guerrier de nombres de lances, et l'attente en devenait insupportable. Fort heureusement pour le Thane, Elgeld, ce jeune rohir modèle, était motivé pour l'entrainement, et Ehlraen était partie s'occuper du cas Elornh. Ces deux derniers revinrent après une longue discussion et au vu de l'ambiance détendue, le conflit semblait avoir été résolue.

Le lendemain, c'était le grand jour: les préparatifs étaient terminés et c'était l'heure de partir. Et bien escorté en plus: par les enfants du Thane mais surtout par 119 lances, c'est-à-dire l'éored de Wychbold. Au vu du nombre de soldats, autant dire qu'ils n'ont pas eu de problèmes particulier et, après deux jours à cheval, ils arrivèrent enfin au Hornburg.

___________________________________
avatar
Ekhenor
Thane
Thane

Messages : 363
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Dim 15 Mar 2015 - 10:49

Deux semaines s'écoulèrent entre le départ du thane pour Wychbold et son retour au Gouffre. Deux semaines que les lances restées à Bree purent mettre à profit selon leur bon vouloir.


Pour les Aldyth, se fut l'occasion d'aller passer du temps avec les parents de l'otherane pour leur présenter le petit dernier. Et également l'occasion de passer du temps avec l'ancienne twalfred d'Ewaldh, si bien que très rares furent les soirs où la taverne du Gouffre ne fut pas bruyamment animée par cette troupe de joyeux lurons.


Mais le temps des retrouvailles, ça va un moment, puis il y a un temps où il faut agir. Une fois Ekhenor et ses 120 lances de Wychbold revenue au Gouffre, les préparatifs allèrent bon train pour l'éored de Wychbold (accompagnée des lances de l'eored exilée) et celle du Thane Guenewald de Westcomb. Le plan prévu par Elfhelm et les deux thanes allait pouvoir se faire, et plus d'une lance était ravie à l'idée d'enfin aller combattre. C'est que mine de rien le temps avait commencé à se faire long.


Les deux éored se rassemblèrent alors en un grand cortège devant les portes du Gouffre, et après un discours enflammé de Guenewald Thane, les 240 cavaliers se miret en marche vers les collines de Dun. Le voyage se passa sans encombres, même si , une fois entrée dans les terres de Dun, tout le monde était sur ses gardes. Une embuscade était si vite arrivée. Cependant rien de tel ne se passa. Peu de doute que deux éored complètes s'avançant dans les collines n'avait pas dû passer inaperçues aux yeux des autochtones, mais personne ne vit l'ombre d'un dunlending pour autant.


Les deux armées s'arrêtèrent alors dans un sous-bois et installèrent le camp pour la nuit, les uns montant les tentes quand les autres montaient la garde. Tandis que tout le monde s'affairait, Guenewald Thane vint trouver Ekhenor et Ewaldh. Le thane de Westcomb, avec l'autorisation d'Ekhenor, confia à son fils la charge de rassembler trois ou quatre hommes dans le but de s'infiltrer dans le camp ennemi que les éored avaient l'intention d'attaquer durant la nuit.


Ce camp, au nord-est de leur position,contenant une centaine d'âmes, était protégé par de grandes palissades de bois. Le but de la petite troupe serait donc d'ouvrir les portes de l'intérieur afin de laisser passer les cavaliers qui pourraient alors attaquer par surprise, de nuit, sans faire de quartier. Les hommes choisis se préparèrent alors, revêtant des armures légères et discrètes, préparant arcs et épées, cordes et grappins, et même quelques baies empoisonnées trouvées dans les bois afin d'en enduire les pointes des flèches. Une fois les préparatifs terminés, les hommes sélectionnés se reposèrent le temps restant avant la tombée du jour : la nuit serait longue, et chaque lance aura besoin de toutes ses forces.




[ Suite Dimanche, 21h . Au programme, mission d'infiltration et baston ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Lun 16 Mar 2015 - 17:29

A la nuit tombée, les lances choisies pour la mission d'infiltration se mirent en route discrètement à travers les bois pour s'approcher en douce du village dunlending. L'équipe était constituée de deux hommes de Guenewald Thane , Wiglaf son otherane et Fregeln un jeune archer, et trois hommes d'Ekhenor, à savoir Ewaldh, Naetdhyl et Eofwyn. 

Le groupe avançait à pied tout en réfléchissant à un possible plan, quand ils aperçurent soudain un groupe de cinq dunlending armés se dirigeant vers leur village. L'idée que proposa alors Ewaldh ne ravie pas tout le monde, Wiglaf allant même jusqu’à sous-entendre fortement que tout cela était ''terriblement stupide''. Le groupe fut cependant obligé de se hâter dans leur decision car la patrouille des hommes de Dun s'éloignait peu à peu. aussi stupide qu'il soit, ils suivraient le plan.

Ewaldh n'attendit pas une seconde de plus pour débouler bruyamment sur le chemin, à porté de vue des Dunlendings qui avaient déjà avancé un peu plus loin. Pendant que ses comparses restaient cachés dans les bois, l'otherane se mit à sautiller sur un pieds en se tenant l'autre cheville comme s'il se l'était foulé, attirant l'attention des dunlendings par son comportement étrange et peu discret, et par la flopée de jurons qu'il déversait à l'adresse de sa cheville.

Intrigués, les dunlending revinrent sur leurs pas, les mains proches de leurs armes, pour voir qui était cet imbécile qui faisait le zouave au milieu du chemin. De toute évidence, l'explication d'Ewaldh comme quoi il s'était tordu la cheville en allant cueillir des champignons n'eut pas l'air de les convaincre beaucoup. Cependant l'otherane avait atteint son but en les faisant se rapprocher suffisamment pour tomber dans l'embuscade. Les dunlendings étaient à deux doigts d'attaquer quand les comparses d'Ewaldh passèrent à l'action. Les deux archers, Naetdhyl et Fregeln, firent mouche immédiatement, éliminant chacun un dunlending. Au même moment, Wiglaf, Ewaldh et Eofwyn passèrent à l'attaque au corps à corps. L'affaire fut vite bouclée, et les rohirrim se hâtèrent de trainer les corps des hommes de Dun dans la forêt. 

La première phase du plan insensé d'Ewaldh était achevée, venait maintenant la seconde consistant à revêtir les frusques des dunlendings et profiter de l'obscurité grandissante pour passer la porte du village incognito. La tension était présente, car le plan était risqué. Mais d'un autre coté, approcher du village en tenue rohanaise revenait à se peindre une cible sur le torse. Là au moins, les vigies n'y verraient au mieux que du feu, au pire, elles auraient suffisamment le doute pour laisser malgré elles une chance aux rohirrim d'arriver à leurs fins.

La troupe se mit donc en route ainsi déguisée, et arrive rapidement devant la palissade de bois qui bloquait la passe menant au village. Wiglaf et Ewaldh, qui connaissaient tout deux suffisamment le dunael, purent se permettre de tenir la conversation aux gardes afin de les leurrer encore davantage. Les portes furent ouvertes sans encombres, les gardes étant persuadés d'avoir affaire au groupe de chasseurs que les rohirrim avaient abattu en chemin.

Une fois la palissade passée, les rohirrim se mirent en action avec efficacité et discrétion, abattant les gardes sans attirer l'attention. Une fois la voie dégagée, un signal lumineux fut envoyé aux deux éored qui attendaient non loin de là. Les portes étaient ouvertes, l'assaut allait pouvoir commencer. 

Récupérant leurs chevaux au passage, les infiltrés se joignirent aux deux armées qui chargèrent vers le village. Commença alors un véritable massacre. Les dunlendings, pris par surprise, étaient totalement désorganisés. Les cavaliers abattirent leurs guerriers sans pitiés. Mais ici et là résonnaient également des cris de femmes et d'enfants fuyant les combats et leurs huttes en flamme. Les thanes eurent beau demander à leurs hommes de laisser femmes et enfants fuirent, tous n'obéir pas, ne voyant en eux que des dunlendings à abattre. Si bien que pour certain, la bataille consista autant à combattre les guerriers de Dun qu' à s'interposer entre un frère de lance et des innocents. 

Quand le combat cessa avec la chute du dernier noyaux de resistance dunlending, les thanes ordonnèrent à ce que les corps des dunlendings soient brulés avant qu'ils ne repartent, et menacèrent de très lourdes sanctions tout homme prit à s'en prendre encore à des innocents. Beaucoup d'homme de Dun avaient péri cette nuit là, et peu de Rohirrim. Une victoire éclatante en quelque sorte, pourtant certains "vainqueur'' arboraient un air bien sombre sur le chemin du retour qui les ramena au campement.

( Suite Lundi )

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Mer 18 Mar 2015 - 22:26

Le lendemain de l'attaque du village Dunlending, Ekhenor vint prévenir ses hommes qu'il était temps de plier le camp et de se préparer à partir. Leur attaque de la veille sur le village ne resterait pas impunie : les dunlending qui avaient réussis à fuir la bataille avaient déjà dû prévenir les villages des alentours. Une contre-attaque allait forcement venir, et les rohirrim ne comptaient pas rester là à l'attendre.

Déjà, un groupe d'éclaireurs avait été envoyé dans les bois afin de prévenir de toute avancée dunlending. Quand ces derniers revinrent, plusieurs manquaient à l'appel. Les éclaireurs apprirent ainsi aux thanes qu'une avant-garde de dunnéens furieux avançait à moins de 3km de leur position, et qu'ils ouvraient la voie à un groupe plus nombreux de guerrier dunlending prêts à en découdre. Les éclaireurs étaient parvenu à repousser l'avant garde mais ils avaient subit des pertes, et d'autres étaient blessés à coup de flèches empoisonnées.

Cette nouvelle acheva de provoquer l'effervescence dans le camp, et peu après, sous ordres des thanes, tous étaient équipés et prêt à combattre. Ils n'allaient certes pas attendre que les dunlendings leur tombent dessus. Les deux éored se mirent alors en route dans un grondement de sabots pour aller à la rencontre des guerriers de Dun.

Ils n'eurent aucun mal à trouver l'armée ennemie. Deux cents dunlending formaient une ligne de bouclier et de lances mal organisée qui fit malgré tout bien mal à la charge montée des eorlingas. Celle-ci parvint cependant à créer quelques brèches dans les lignes désorganisées des homme de Dun, et ceux malgré les archers de dun, cachés sur leur côtés , qui parvinrent à tuer plus d'un rohir par surprise.

C'est alors que commença une mêlée sanglante aussi bien pour les dunnéens que pour les Rohirrim. Les eorlingas possédaient l'avantage de la charge montée, mais les dunlendings avaient depuis le temps développé bien des techniques efficaces pour mettre les cavalier à terre et les achever ensuite. De plus, une fois la charge immobilisée dans la mêlée , les dunlendings étaient libres de s'y mettre à plusieurs pour encercler les cavaliers.

La bataille sembla durer une éternité pendant laquelle beaucoup de vie dunlending et eorling prirent fin. Elle auraient pu durer encore si les dunlending n'avaient pas décidé de faire retraite. Des rohirrim furent envoyés chasser les fuyards, mais sans nul doute qu'une fois encore, les dunnéens parviendrait à rejoindre d'autre villages pour les avertir du massacre.

Mais pour l'heure, les rohirrim étaient en droit de célébrer leur victoire. Une vraie victoire cette fois, sans déshonneur, sans mort de femme ou d'enfant. Les cadavres des dunnéens furent rassemblés et brulés. On s'occupa des blessés parmi les rohirrim, et on ramena au camp les corps des frères tombés au combat, soit une bonne trentaine, pour les honorer comme il se doit.

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Jeu 19 Mar 2015 - 20:50

[ Faute de monde, l’évent prévu ce soir est reporté à Samedi. Ni Ekhenor ni moi n’étant présent vendredi ( enfin moi si mais je ne sais pas à quelle heure, enfin bref...) le rp est libre pour ceux qui veulent, et il y a de quoi faire ! Petit rappel du contexte : Les eored reviennent d'une bataille ardue, une trentaine de mort à honorer, pas mal de blessés à soigner, et des tours de garde à ne pas oublier car le danger est toujours présent ! ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Wynd

Message  Naetdhyl le Ven 20 Mar 2015 - 20:01

*Regarde les maîtres* Ils partent chasser, sans moi?!? N'ai je pas prouver que j'étais un bon chasseur, un digne loup rapportant toujours de quoi nourrir la meute? Et ils ne veulent pas de moi... hmpf... merci! *se roule en boule dans la tente*

Plus tard

Les deux pattes dans les conserves en fer bougent. Ils partent avec la viande fraiche qu'il ne faut pas toucher. Ils vont peut être chasser, je devrais les accompagner pour leur montrer comment faire pour tuer proprement. Je n'ai pas confiance en eux. Ils sentent bizarre, et ils me jettent des cailloux dès qu'ils peuvent. Mais si je leur prouve que je suis digne de la meute, peut être qu'ils m’accepteront et qui sait, je deviendrais peut être le chef de la meute *se relèche les babines*
*renifle l'air* ha, les maîtres sont passés par ici *continue de renifler* une odeur de sang, de sueur, d'animal mort, de poils.
*Continue d'avancer* c'est bien, ils avancent doucement. Au moins, ils sont discrets. *évite le sabot d'un cheval mécontent* vilain quatre jambes. Continue et je te mords les jarrets.
Tient, une drôle de lumière près des bois taillés et collé ensembles. *jette un coup d'oeil aux homme* c'est le signe du début de la chasse? On va chasser quoi? Du cerf? Du sanglier? Du lapin? *se relèche les babines*

Plus tard

Quoi, c'est ça qu'on chasse? Mais c'est même pas bon à manger. Ca crie, ça pique avec des bouts de fer et *se fait attaquer et grogne de douleur* mauvais loup. Loup d'une meute adverse. On va lui  montrer comment se bat un vrai loup. Même si on a une blessure, on n'abandonne pas le combat comme ça *finit par sauter à la gorge du Dun. Ses dents étant tranchantes, il perce une veine importante et voit sa victime tomber à terre et se tordre de douleur au sol avant de mourir* vilain loup!

Après la bataille

*lèche sa plaie* dans les batailles pour savoir qui est le meilleur loup, on ne s'en sort jamais indemne *continue de lécher sa plaie tout en regardant les hommes bruler des cadavres* pourquoi font ils ça? Ils crament la nourriture pas bonne, sans l'avoir goutée. Les deux pattes ne sont vraiment pas sain dans leur tête. 
Ha, voilà maîtresse. *Naet décide de nettoyer la plaie du loup* pourquoi elle vient mettre ses doigts dans la plaie? Il faut laisser faire le temps *montre les dents et se prend une claque* et en plus, je n'ai même pas mon mot à dire... quelle vie de loup!
avatar
Naetdhyl
Lance
Lance

Messages : 450
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 30
Localisation : IRL: Belgique IG: 3, Rue de la fontaine. Les fermes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Dim 22 Mar 2015 - 10:48

L'aube se levait à peine au lendemain de la victoire que le camp rohirrim était déjà en pleine effervescence. Beaucoup avaient déjà commencé à replier bagages avant même que l'ordre n'en soit explicitement donné. Une grande anxiété volait dans l'air. Beaucoup s'étaient attendu à ce que les Duns profitent du fait que les rohirrim s'attardent encore sur leur terre pour soigner leurs blessés pour les attaquer et crier vengeance face à l'attaque honteuse du village et leur défaite de la veille.

Pourtant, rien...

Aucune attaque n'avait troublé la nuit, et pas l'ombre d'un dunlending n'avait été aperçue par les veilleurs placés tout autour du camp. C'était trop calme, beaucoup trop calme, et cela inquiétait tout le monde. Quand les lieutenants de Guenewald vinrent ordonner que le camp soit replié....il l'était déjà en très grande partie tant les hommes étaient pressés de partir.

Le coup d'envoi fut sonner quand les éclaireurs , partie une douzaine, revinrent seulement à trois. Ils annoncèrent aux thanes qu'une force importante de dunlendings bien organisés arrivaient vers eux depuis l'ouest. N'ayant pas vraiment le choix, et ce malgré que les éclaireurs partis au Sud ne soient jamais revenus, les eored se mirent en route très rapidement pour fuir la queue entre les jambes, décamper lâchement, sauver leurs carcasses, effectuer un repli stratégique et ordonné vers le gué de l'Isen.

Mais la route ne fut pas aisée. Pendant la nuit, les Dunnéens s'étaient mis en position, s'attendant à ce que les rohirrim reprennent la route du sud pour rentrer chez eux. Si bien que la route jusqu'au gué leur paru interminable : les duns , connaissant le terrain comme leur poche contrairement aux Rohirrim, s'étaient placé dans tout les endroits possibles propices aux embuscades. Ils ne chargèrent jamais de front, sachant que face à la cavalerie rohanaise, cela ne leur servirait qu'à se faire tuer. Par contre, de nombreux archers cachés firent des ravages dans les rangs en tirant sur les cavaliers depuis les hauteurs, ou encore en lançant de grosses pierres sur eux. Parfois même, c'est un piège orné de pieux acérés qui accueillait les chevaux sur le chemin.

Les pertes furent importantes. Près d'une quarantaine d'homme perdirent la vie en chemin, et beaucoup furent blessés. Et quand au détour d'un chemin, alors qu'ils étaient poursuivit par des Dunnéens montés à cheval, un nouveau groupe d'archers apparu, les eored se crurent perdues. Cependant un miracle arriva, car ces archers là n'étaient pas dunlending mais rohirrim, et ils ne manquèrent pas de tirer sur les cavaliers de Dun qui poursuivaient les eored en fuite.

La débâcle des eoreds cessa quand elles arrivèrent aux portes d'une garnison rohanaise bordant le gué de L'Isen. Les rohirrim en faction dans cette garnison leur étaient venu en aide, et avaient dissuadé les dunlendings de persister dans leur poursuite. Les eoreds purent donc trouver refuge dans la garnison, se reposer et soigner les blessés.

La mission était terminée, les eoreds avaient fait ce pour quoi elles avaient été envoyées en terre de Dun : Porter une attaque qui affaiblirait les dunnéens. Maintenant il ne leur restait plus qu'à rentrer à Fort le Cor pour rendre compte de la réussite de la mission auprès d'Elfhelm. Cependant , beaucoup de lances avaient du mal à voir cela comme une victoire : l'attaque du village et les traitements qu'y avaient subis les civils laissaient un amer goût de honte et de dégout de soit , et cette débandade sanglante achevait le tout. Mais la guerre était ce qu'elle était, et ça ne changerait pas de si tôt.


[Suite et fin de la campagne ce soir]


Dernière édition par Ehlraen / Ewaldh le Lun 23 Mar 2015 - 16:23, édité 1 fois

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ehlraen / Ewaldh le Lun 23 Mar 2015 - 16:23

[Alors, suite à un problème technique, votre thane n'a pas pu assurer la fin de la campagne. Cette fin ne sera pas reportée. Vous pouvez donc vous considérer revenu à Bree. Comment, pourquoi, dans quelle circonstances, et bien on en sait absolument rien...

Le choix à été fait, plutôt que de donner des directives pour que la fin soit jouée sans lui, de promettre un résumé sur le journal de bord qui expliquera tout ça en détail. Parait il qu'il s'offusquerait si jamais on ose douter de sa capacité à poster ce résumé en moins d'une semaine, donc qui sait, ça veut peut être dire que vous l'aurez rapidement.

En attendant croyez bien que je suis navrée de cette transition des plus brutale et de la fin un peu bancale de cette campagne ]

___________________________________

avatar
Ehlraen / Ewaldh
Otherane
Otherane

Messages : 648
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 27
Localisation : 5 rue des chataigniers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Ekhenor le Lun 6 Avr 2015 - 18:42

[HRP]Je suis terriblement désolé pour avoir mis tant de temps à vous poster le dernier message de la campagne. Après avoir eu un internet défaillant le dimanche où devait se dérouler le dernier rp, j'ai eu deux semaines très, très, très occupées et je n'avais pas vraiment le temps de faire un post ici à la place du rp qui aurait dû se dérouler. Bref, vous aurez le droit de me taper sur les doigts avec une règle dès que vous me voyez, ce sera amplement mérité ^^'[/HRP]


Les deux éored quittèrent la garnison du gué de l'Isen à l'aube, après avoir peu dormi, partant pour le Gouffre. En foulant à nouveau les terres du Lôgrad, on aurait pu escompter que l'ambiance s'améliorerait un petit peu mais ce n'était pas le cas. Les cœurs étaient lourds. La joie d'aller au combat et les chants qu'ils entonnaient au départ pour le pays de Dun avait été remplacé par un silence pesant. Ils rentraient au Riddermark, ils avaient vaincus, mais à quel prix ? Nombreux étaient ceux qui avaient perdus un frère de lance, et le sang des maîtres des chevaux n'avaient que trop coulés. Plus de la moitié de ceux qui sont partis ne retourneront plus dans les grandes plaines de Rohan. Combien auront une sépulture décente ? L'idée que les dunéens aient récupéré les cadavres des rohirrim pour les profaner faisaient enrager intérieurement de nombreux combattants de la Marche. Mais que pouvait-on y faire ? Retourner à l'ouest serait du suicide. Il faudra vivre avec.

Fort heureusement, l'éored exilée n'eut aucune perte. Tout le monde était vivant et indemne, voir légèrement blessé. Mais pour de nombreux maeg garlic, il y avait une blessure plus profonde, celle à laquelle ils avaient longtemps échappé. Ils ont découvert ce qu'était la guerre et ce qu'elle pouvait provoquer. Que la défaite est possible. Qu'on peut être prêt à tout pour vaincre son adversaire, à y vendre son âme si nécessaire. Mais surtout, ils ont pu voir de leur propre yeux l'horreur de la guerre (certains y ayant même contribué) : au final, les rohirrim ne sont pas aussi éloignés que les dunéens en terme de sauvagerie. Pour quelques personnes, cette réalité brutale a pu provoquer une profonde dépression, une perte complète de repères. "Pourquoi nous, qui défendons nos femmes et nos enfants, nous retrouvons à tuer ceux de nos ennemis ?" Qui ne s'est pas posé la question en voyant les corps sans vie de civils qui n'avaient rien demandés ? A présent, ces images de cauchemar et le goût amer de la victoire hanterait à tout jamais ceux qui ont été dégoûtés par ces visions.

Les deux éored, après une longue journée de cavalcade, arrivèrent enfin à destination. Un véritable soulagement pour certains, et... Rien pour d'autres. Rien, tant l'amertume serrait leur cœur. Guenewald, Wiglaf, Ewald et Ekhenor durent se rendre à Fort-le-Cor pour parler à Elfhelm de ce qui s'était passé. On les voyait lutter pour garder une quelconque dignité, rester droit et fier, feindre l'indifférence face aux évènements. Ils étaient les rochers auxquels leurs hommes pouvaient s'accrocher dans cette tempête, et ils ne devaient pas céder. Après une heure où les subalternes eurent quartier libre, les officiers firent leur apparition aux côtés de Elfhelm. Ce dernier tint à venir en personne féliciter tout le monde au nom de Théoden Roi pour ce qui c'est passé à Dun. Il répéta également les paroles qu'avaient tenus les deux Thanes à Dun: ceux qui seraient responsables d'exactions envers les civils de Dun seront châtiés. Puis, il fit un petit discours aux hommes (et aux femmes) présents.

"Eorlingas, vous qui vous battez pour la défense de nos foyers, de nos femmes et de nos enfants, ne cédez pas. La mort est notre compagnon de route, mais nous ne devons pas en avoir peur: à notre mort, nous retournerons auprès de nos ancêtres et nous étalerons nos faits de gloire pour ne pas être honteux à leur table quand viendra le temps de boire l'hydromel. Vous avez vaincu, et de nombreux frères sont morts pour la Marche et le Roi : leur mort ne doit pas être vaine. Que les dunéens restent chez eux, et qu'ils nous laissent vivre en paix ! le Lôgrad ne leur appartient pas !
Cependant maegas, si vous avez pu gagner gloire et renommée en affrontant ces redoutables sauvages, ne vous enhardissez point, SURTOUT ceux qui ont osé massacré des femmes et des enfants. J'espère que ces hommes-là seront poursuivi par les fantômes des défunts, car leur crime est impardonnable. En massacrant des civils, vous vous rabaissez à leur rang. Vous devenez misérable. Vil. Sans cœur. Le Rohan n'a pas besoin d'une telle racaille. Sera frappé d'exil ceux qu'on verra s'en prendre à des civils.
Maintenant eorlingas, votre peine doit être lourde et la fatigue bien présente. Le Roi et la Marche ne sauront oublier ce que vous avez fait pour maintenir les frontières en l'état. Je vous laisse quartier libre, et double ration pour tous afin de fêter votre retour parmi nous."

Une fois fini, les eorlingas s'éparpillèrent, et l'on vit que très peu le Thane ainsi que son épouse. Est-ce l'horreur de la guerre qui les poussait à éviter la compagnie des hommes, ou bien la douleur de devoir rentrer à Wychbold pour annoncer à sa population la liste des hommes qui sont morts au combat, avant de devoir retourner au Rohan ? Ewald quant à lui était loin d'être joyeux également, mais difficile de l'être dans de pareilles circonstances, n'est-ce pas ?
Après une nuit de sommeil réparateur, le Thane et l'Otherane prirent la décision de partir deux jours après leur retour au Gouffre, le temps de laisser aux hommes et aux chevaux de se reposer, de récupérer des blessures, mais aussi de s'organiser. L'éored partit avec l'éored de Wychbold, accompagnant cette dernière jusqu'au village susnommée. Puis, après une journée de repos où Ekhenor put régler ses affaires de Thane de Wychbold, l'éored exilée reprit la route, rentrant en paix vers le pays de Bree où elle devait continuer sa mission.

___________________________________
avatar
Ekhenor
Thane
Thane

Messages : 363
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord : Transport de provisions

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum